Les 5 meilleurs conseils pour contrôler vos coûts alimentaires

Les 5 meilleurs conseils pour contrôler vos coûts alimentaires

Le prix d’un repas ne cesse d’augmenter, et cela inclut également les tables de votre restaurant. Les prix des denrées alimentaires devraient dépasser l’inflation au cours des prochaines années selon notre restaurant italien Lyon 2 Cordelier. Si l’on ajoute à cela l’augmentation des salaires, des coûts d’équipement et d’autres dépenses, les petites chaînes de pizzeria, les restaurants et les cuisines commerciales ont du mal à joindre les deux bouts.

Lutter contre la hausse du coût des denrées alimentaires

Il n’y a que deux moyens de lutter contre la baisse des marges : augmenter les prix ou réduire les dépenses. La meilleure option consiste à contrôler les coûts pour minimiser l’impact sur vos clients afin qu’ils continuent à revenir. Certains coûts sont plus fixes, comme les salaires, le loyer et les services publics. Mais il existe des moyens de réduire le montant que vous dépensez pour la vente en gros d’ingrédients pour pizza et d’autres produits alimentaires afin d’améliorer vos résultats.

Il est bon de déterminer d’abord quelle part de votre budget doit être consacrée au coût réel de votre stock de nourriture. En règle générale, ce montant ne doit pas dépasser 28 à 30 % de vos ventes brutes de produits alimentaires, auxquels il faut ajouter 2 à 3 % pour les frais d’emballage (pour les boîtes, les sacs de sable et les récipients alimentaires). Réduire ce chiffre, ne serait-ce que de quelques points de pourcentage, peut avoir un impact significatif sur la réussite financière de votre entreprise. Nous avons compilé quelques conseils pratiques sur la manière dont vous pouvez y parvenir :

Suivez votre inventaire

Le suivi de vos coûts et de vos stocks de nourriture est le seul moyen d’évaluer de façon réaliste où vous en êtes. Le suivi quotidien, en particulier des denrées périssables, peut être un excellent moyen de déterminer pourquoi votre mois a été difficile et vous permet de voir ce qui se vend ou non comme des petits pains. Le suivi hebdomadaire ou mensuel peut également vous aider à déterminer où ajuster le volume de vos commandes ou à modifier votre menu. Dans le cadre de l’inventaire, veillez à ce que votre stock soit étiqueté afin de pouvoir le faire tourner.

Comparer les prix

Certains propriétaires/exploitants choisissent un distributeur de produits alimentaires lorsqu’ils ouvrent leur restaurant et n’y pensent plus. Pendant ce temps, les prix continuent de grimper sans contrôle. Envisagez de faire une offre à au moins trois distributeurs par an. Le fait de suivre l’évolution des prix vous rassurera, car vous saurez que vous en aurez toujours pour votre argent.

Surveillez les déchets et le contrôle des portions

Cette once supplémentaire de sauce à pizza ou cette poignée de garniture trop importante s’additionnent. Insistez sur la mesure précise des ingrédients pour réduire la quantité d’ingrédients que vous consommez et garantir à vos clients un produit constant à chaque fois.

Par exemple, utilisez une balance ou une tasse pour mesurer le fromage, comptez les tranches de pepperoni et utilisez des cuillères ou louches de taille spécifique pour distribuer facilement les ingrédients comme la sauce, les oignons, les poivrons, les champignons et la saucisse.

Envisagez de surveiller les pratiques de gaspillage comme les aliments retournés, les croûtes brûlées, les sauces renversées, etc. Mettez en place des lignes directrices et informez votre personnel de cuisine sur la manière d’éviter ce type d’erreurs coûteuses – peut-être même envisagez-vous une incitation à passer une semaine avec moins de gaspillage.

Révisez votre menu

Le plus grand n’est pas toujours le meilleur lorsqu’il s’agit de la carte d’un restaurant. N’ayez pas peur de retirer les articles qui ne se vendent pas bien ou d’organiser des promotions avec des articles en surnombre. Impliquez votre personnel de façade. Que leur disent les clients ? Ils peuvent vous aider à déterminer quels sont les articles qui se vendent bien et ceux qui doivent être retirés.

Discutez également avec eux des plats qu’ils devraient vous recommander, en particulier ceux qui contiennent des ingrédients dont la date de péremption est proche. Pensez aussi aux menus de saison. Les clients commandent-ils davantage un article spécifique pendant les mois d’été ? Si c’est le cas, pourquoi ne pas proposer une section “limitée dans le temps” sur votre menu ?

Soyez stratégique

Vous n’êtes pas seul. En fait, il y a probablement beaucoup d’autres restaurants dans la région qui essaient de réduire le coût des denrées alimentaires. Il peut être judicieux de rejoindre un groupement d’achat et de profiter des avantages d’un volume d’achat plus important.

Si vous disposez de l’espace nécessaire pour accueillir un plus grand nombre de denrées non périssables, demandez à votre distributeur de produits alimentaires s’il existe des remises sur le volume. Ou peut-être pouvez-vous vous débrouiller avec une livraison de moins par semaine afin que votre représentant puisse vous proposer de meilleurs prix en conséquence.

De petites améliorations peuvent avoir un impact important sur le contrôle des coûts alimentaires – et il y a beaucoup de choses à essayer avant d’augmenter les prix des menus. Suivez ces pratiques pour continuer à offrir à vos clients la bonne nourriture qu’ils attendent à un prix qu’ils peuvent se permettre.

Si vous avez aimé cet article, cliquer ici pour d’autres

Admin

Related Posts

Comparaison de la sauce à pizza : La sauce à gratter et la sauce préparée

Comparaison de la sauce à pizza : La sauce à gratter et la sauce préparée

LE GUIDE ULTIME SUR LE CAVIAR OSETRA

LE GUIDE ULTIME SUR LE CAVIAR OSETRA